Take a fresh look at your lifestyle.

En Martinique, le préfet décrète un couvre-feu face aux violences urbaines

0 0


- Publicité -

Publié le :

Dans un communiqué, le préfet de Martinique a instauré jeudi un couvre feu « de 19 h à 5 h jusqu’au retour au calme » pour faire face aux « violences urbaines nocturnes » que connaît l’île depuis lundi.

Un couvre-feu a été instauré, jeudi 25 novembre, en Martinique où les tensions persistent depuis un appel à la « résistance » lancé à la mi-novembre par un collectif de syndicats et d’organisations citoyennes pour dénoncer le recours au passe sanitaire et l’obligation vaccinale faite aux soignants.

Condamnant « avec la plus grande fermeté » les violences urbaines nocturnes survenues sur l’île depuis lundi, le préfet de Martinique a annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 19 h à 5 h, et ce « jusqu’au retour au calme », afin de « faciliter l’intervention des forces de sécurité ».

>> À voir : Antilles : Martinique et Guadeloupe s’enfoncent dans la crise

L’objectif de cette mesure est « le retour à une situation apaisée » qui « permet(te) ensuite de dialoguer, de travailler, d’avancer », mais également « le retour du service public et la réouverture du système scolaire », a déclaré le préfet Stanislas Cazelles à l’AFP.

Depuis le début des violences, onze personnes ont été interpellées et plusieurs armes saisies, a-t-il encore indiqué dans un communiqué.

Avec AFP et Reuters



Lien vers la source

- Publicité -

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite