Take a fresh look at your lifestyle.

la situation « s’aggrave » en France, record de nouveaux cas depuis le 8 avril

0 0


- Publicité -

Publié le :

Au cours des dernières 24 heures, 47 177 nouveaux cas ont été enregistrés contre 30 454 il y a une semaine, selon les statistiques de Santé publique France. La situation sanitaire est « en train de s’aggraver », a averti le ministre de la Santé, Olivier Véran mardi. 

Les autorités sanitaires françaises ont fait état, mardi 30 novembre, de 47 177 nouveaux cas de coronavirus en l’espace de vingt-quatre heures, le plus haut niveau de cas quotidiens depuis le 8 avril dernier lorsque la troisième vague de la pandémie était au plus fort.

Ce nouveau bilan quotidien porte à près de 7,7 millions le nombre total de cas confirmés de coronavirus responsable du Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire en France.

>> À lire : Le variant Omicron, conséquence directe de l’inégalité vaccinale ?

Selon les données du ministère de la Santé, 114 nouveaux décès à l’hôpital ont été enregistrés, portant le total de morts dans les hôpitaux liés au Covid-19 à 92 199, tandis que 75 nouvelles personnes ont été admises en soins critiques en 24 heures.

« La situation est en train de s’aggraver »

« La situation est en train de s’aggraver sur le front de l’épidémie », a dit le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors de la séance de questions à l’Assemblée nationale.

Avec 10 249 personnes à l’hôpital, la barre de 10 000 a été franchie mardi pour la première fois depuis le 12 septembre. Au total, 1 187 patients ont été admis en 24 heures.

>> À voir : Face au nouveau variant, le secteur touristique dans le flou

Cela « continue de marquer une augmentation de la diffusion du virus sur le territoire national, avec une moyenne du nombre de contaminations par jour qui dépasse les 30 000 et qui pourrait être, si on poursuit cette dynamique, de plus de 60 % par semaine, supérieure au pic de la 3e vague d’ici à la fin de la semaine », a souligné le ministre.

Le ministre de la Santé a répété que la vaccination permet de limiter le nombre de cas graves, d’hospitalisations, de réanimations et de décès : « c’est ce qui protège actuellement notre pays », « c’est aussi l’utilité du passe sanitaire ». « Mais le nombre de cas graves continue de monter (…), c’est pourquoi il faut amplifier la campagne de rappel », a-t-il plaidé. Le nombre des patients en soins critiques est monté mardi à 1 824 avec 271 nouvelles admissions.

D’autres « cas possibles » du variant Omicron

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé qu’un premier cas de contamination par le variant Omicron avait été identifié à La Réunion, prévenant que d’autres « cas possibles » étaient attendus en France dans les prochaines heures.

Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, a ravivé mardi les craintes sur la trajectoire de l’épidémie en disant redouter que les vaccins déjà développés se révèlent moins efficaces contre le variant Omicron que contre les précédentes souches du coronavirus SARS-CoV-2.

Le variant Omicron a été détecté pour la première fois en Afrique australe et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère qu’il porte un risque très élevé de propagation à travers le monde.

Avec AFP et Reuters



Lien vers la source

- Publicité -

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite