Take a fresh look at your lifestyle.

un pont aérien mis en place à Kaboul avant la reprise des vols commerciaux

0 0


- Publicité -

Publié le :

Les Émirats arabes unis ont annoncé avoir activé, le 3 septembre, un pont aérien humanitaire à Kaboul. Par ailleurs, un premier vol commercial reliera, à partir de lundi, Islamabad à la capitale de l’Afghanistan, a annoncé la compagnie aérienne pakistanaise PIA.

Depuis la crise qui a suivi la prise du pouvoir par les Taliban, les puissances étrangères tentent de rompre l’isolement de l’aéroport de Kaboul. Un premier vol commercial reliera, dès lundi 13 septembre, Islamabad à Kaboul, où un pont aérien a été activé. 

Les Émirats arabes unis ont ouvert un « pont aérien » pour acheminer de l’aide humanitaire en Afghanistan, a indiqué samedi 11 septembre, à l’AFP un responsable de l’aéroport de Kaboul. « Depuis le 3 septembre, le gouvernement émirati a activé un pont aérien pour l’aide humanitaire », a déclaré à l’AFP Ibrahim Moarafi, directeur régional de l’entreprise GAAC, basée aux Émirats et chargée de gérer les activités de l’aéroport de Kaboul. 

« Depuis ce jour et jusqu’à présent, nous avons reçu et géré 11 vols presque quotidiennement, soit 255 tonnes d’aide médicale et de produits alimentaires », a-t-il précisé. Samedi, deux avions venus des Émirats ont déchargé des dizaines de cartons d’aide contenant de la viande, du lait en poudre, de l’huile et des fournitures médicales. 

Les Émirats arabes unis, pays de transit pour les Afghans en fuite 

Comme d’autres riches États du Golfe, les Émirats, proches alliés des États-Unis, ont servi de zone de transit pour les vols d’évacuation des étrangers et des Afghans tentant de fuir l’Afghanistan depuis le retour des Taliban le 15 août. 

Plus des deux tiers des 120 000 Afghans et étrangers qui ont fui l’Afghanistan sur des vols d’évacuation ont atterri aux Émirats et au Qatar avant de se rendre vers leur destination finale. Les Émirats accueillent actuellement l’ex-président afghan Ashraf Ghani, en exil après la prise de pouvoir des Taliban. 

Les Émirats sont, par ailleurs, l’un des rares pays à avoir reconnu le pouvoir des Taliban entre 1996 et 2001. Ces derniers ont été chassés par l’invasion des États-Unis et leurs alliés après les attentats du 11-Septembre, fomentés depuis l’Afghanistan.

« 73 demandes » pour se rendre à Kaboul 

Un pas vers la normalisation économique a également été franchi samedi, avec l’annonce par la compagnie nationale pakistanaise PIA de la reprise, lundi, de ses vols commerciaux reliant Islamabad à Kaboul, interrompus juste après le 15 août. « Nous avons toutes les autorisations techniques pour les opérations aériennes », a déclaré à l’AFP Abdullah Hafeez Khan, un porte-parole de la compagnie. « Notre premier avion commercial Airbus A320 décollera d’Islamabad pour rejoindre Kaboul le 13 septembre », a-t-il ajouté. 

« À ce stade, nous avons reçu 73 demandes » de passagers intéressés, « ce qui est très encourageant », a-t-il ajouté, précisant que de nombreuses demandes émanaient d’organisations d’aide humanitaire et de journalistes souhaitant se rendre à Kaboul.

Un premier vol international de passagers – mais non commercial – a lui décollé de Kaboul jeudi, suivi d’un autre, opéré par Qatar Airways, vendredi, avec à son bord 158 passagers, dont des Américains, des Allemands, des Canadiens, des Français, des Néerlandais, des Belges et des Mauriciens. 

Avec AFP



Lien vers la source

- Publicité -

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite